Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

" Mon enfant ..." cri silencieux du Père

16 Janvier 2021, 17:14pm

Publié par Grégoire.

" Mon enfant ..." cri silencieux du Père

Voyant leur foi, Jésus dit au paralysé : « Mon enfant, tes péchés sont pardonnés. » Pourquoi Jésus dit-il cela face à quelqu’un qui est incapable de se mouvoir physiquement ? Est-ce pour insister sur le péché et montrer ainsi que le péché est, pour lui, ce qu’il y a de plus grave ? 

Bien sûr que non ! Ce qu’il y a de plus important pour Jésus c’est nous libérer du poids de nos culpabilités. Nous libérer de ce cancer qu’est la culpabilisation lié aux poids de nos erreurs et aux jugements des autres ! 

On a conscience naturellement de nos erreurs, mais une éducation religieuse, et celle d’Israël en particulier, a comme augmenté le poids des fautes et leur culpabilisations ! Et Jésus vient nous libérer de cela ! La culpabilité est un cancer spirituel du démon qui tue l’âme. La culpabilisation est un orgueil caché. C’est la déception inavouée de ne pas être parfait par soi-même ! C’est donc un orgueil !

Le pardon n’est pas un acte exceptionnel de Dieu face à nos fautes; c’est sa manière propre de nous libérer du poids de nos fautes, de notre culpabilisation et de ces jugements qui nous paralysent !

Pardonner, c’est en redonner sa confiance, son amour, par dessus tout ce qui a été fait, se donner soi-même. C'est pour cela que pardonner est, on le voit avec ce paralysé : une initiative gratuite qui vient d’en haut ! Jésus ne nous pardonne pas parce que l'on demande pardon ! Il nous pardonne -il nous donne lui-même par dessus tout ce qu'on a pu faire, avant même qu’on lui présente nos fautes ! Et on lui présente nos fautes, pour entendre jusqu’au bout combien il ne nous regarde jamais à travers nos pauvretés. Et que nos fautes sont comme une goutte d’eau dans un brasier ardent, le brasier de son amour pour nous ! 

« Comment cet homme peut-il pardonner les péchés ? » Les 'valides', les bien-portants, les satisfaits ont un mal énorme à entrer dans cette miséricorde excessive de Jésus; ça les étrangle ! Certains ont du faire un infarctus tellement leur volonté d’accomplir parfaitement la loi était devenu leur seul but ! 

Ils ont oublié le prophète Osée : « c’est la miséricorde que je désire ... la connaissance de Dieu .. » ! Dieu a permis nos pauvretés, nos erreurs, pour que l’on connaisse un amour plus grand de sa part; un amour qui va plus loin que celui connu en justice originelle !

« Heureuse ruine qui fut rebâtie plus solide Ma faute est devenue pour moi le prix de la rédemption … Plus profitable me fut la faute que l’innocence. » St Ambroise

 

Grégoire +

Commenter cet article