Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

Il est venu chez les siens

20 Janvier 2021, 19:47pm

Publié par Grégoire.

Il est venu chez les siens

« Promenant sur eux un regard de colère, affligé de l’endurcissement de leur coeur… » (Mc 3, 1-6)

C’est assez rare de voir Jésus en colère, Jésus blessé du jugement imperturbable de ceux qui ont érigé la loi comme un absolu, au-delà des personnes ! 

« Et ceux-là, ils épiaient Jésus » Il n’y a pas de repos chez eux ! C’est le propre du démon : toujours dans l’agitation, toujours inquiet ! Parce qu’il n’a pas trouvé son repos !

Or, Jésus est-il venu chercher des personnes ou sauver une institution ? La loi est, en effet, un tuteur, un appui. Et même, plus que cela, elle est ce qui nous donne conscience de nos pauvretés et donc de la nécessité d’un sauveur ! La loi a été donné pour nous montrer que par soi-même on ne peut définitivement pas s’en sortir ! L’état de l’être humain est celui d’un rescapé de guerre, définitivement invalide ! Bien sûr, on reste capable de planter des choux, construire des maisons ou des avions, et surtout on est très très capable de prétendre à soi-même que l’on va très bien et que l’on a besoin de personne.

Mais malheureusement, on a perdu notre lien premier avec notre source : on ne sait plus d’où on vient, ni où on va ! Donc on ne sait plus qui on est tant qu’on a pas redécouvert personnellement Celui qui actuellement nous porte dans notre existence et nous attire à Lui ! De là viennent nos peurs, nos angoisses, parce qu’alors on ne se définit que par ce que l’on fait ou par ce que l’on connait ! Et nous ne sommes plus alors que des handicapés de la relation : on cherche désespérément à être reconnus, lorsqu’on n’a pas trouvé le repos en Celui qui, dans son être, est amour.

Dieu, parce qu’il est amour, ne nous aime pas du fait de nos qualités ou de nos actes, mais c’est Lui qui, en nous aimant, nous rend bon !

Mais déjà Aristote s’en étonnait : alors que nous sommes fait pour contempler et aimer, comment se fait-il que la plus part d’entre nous demeurons dans l’imaginaire, dans l’efficacité ou dans le tout communautaire ? Pourquoi sommes-nous si peu libre intérieurement et ne vivons dans le monde que comme dans un troupeau ? Parce qu’on est soi-même que lorsqu’on a découvert Celui qui m’attend !

Et ainsi, parmi ceux qui ont la foi, combien ont vraiment reçu Jésus comme leur Jésus ? Dieu, c’est mon Dieu, celui qui m’attire, qui m’attend et est radicalement pour moi ! Lorsque l’on a trouvé notre repos en Lui, alors on ne se compare plus, on ne se jalouse plus, on ne se juge plus. 

Lorsque j'ai découvert que je suis important pour Lui, alors j'ai un respect absolu de chacun et de son chemin puisqu’il est conduit par Dieu de manière unique ! Il y a autant de chemins que de personnes humaine disait Benoit XVI !

Dieu n’est pas un sommet à atteindre ! La vie éternelle n’est pas une récompense que j’obtiens si je me conduit bien ! 

L’obstacle le plus grand au don de Jésus, de Dieu pour moi, c’est de croire en nos qualités, de faire de sa vie un résultat à atteindre ! Et cela nous rend dur et idiot !

Dans cet évangile, cet homme handicapé se retrouve être le plus proche de Jésus. Nos pauvretés font que Dieu se rapproche de nous !

Grégoire +

 

Commenter cet article