Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

" Lève-toi, juge de la terre, retourne aux orgueilleux leur salaire .. " Ps 93

26 Décembre 2020, 15:12pm

Publié par Grégoire.

" Lève-toi, juge de la terre, retourne aux orgueilleux leur salaire .. " Ps 93

26 décembre. Étienne, protomartyr. Un homme lapidé. Un jugement d'hommes religieux. Pieux. Dévots. Investis d'une mission. Obéissants à des lois divines. Droits dans leurs bottes. Sûrs d'eux-mêmes. Fidèles à leurs principes.

Pourquoi cette commémoration le deuxième jour de Noël  ?  La naissance de Jésus, Prince de la Paix, n'a donc rien résolu ? Aurait-il même suscité davantage de violences, de luttes et de guerres… ?

Au-delà de nous donner d’exister gratuitement, Dieu a ordonné la création selon la lumière et l’amour; et il a achevé sa création par des créatures, qui, du fait de leur corps, sont les plus fragiles, les moins intelligentes, mais pour qu’elles aillent le plus loin dans l’amour. Davantage en tout cas que les anges, purs esprits.

Et il y a eu alors cette jalousie de certains de nos frères ainés -les anges, affirmant que Dieu s’est trompé en unissant l’esprit et la matière ! La matière ?! Quelle erreur, quelle perte de temps pour ceux qui idolâtrent l'esprit par dessus tout ?! Le manichéisme, la haine de la matière se cache derrière toutes les tentations angélique ! Et de fait, dès que notre intelligence, nos raisonnements, nos calculs, passent avant l’amour, on affirme alors immédiatement, bien que souvent inconsciemment, que : « Dieu se trompe » ! 

L’histoire de la création, n’est pas la lutte du mal contre le bien. Mais celle de certains (anges et humains) qui luttent pour ce que, eux, considèrent comme le bien ! Car personne, absolument personne ne croit faire le mal ! Chacun lutte pour ce qu’il croit être « le bien » ! 

Le mal est toujours réalisé à cause d’un petit bien, d’un mauvais bien; parce que les démons et idéologues -qui sont toujours des êtres très spirituels, idéalistes, luttent contre tout ce qu’il estiment, eux, être mal. Hérode, les Grands Prêtres (mais ensuite, Néron, Robespierre, Danton, Hitler, Staline, Mao, Pol Pot, Talaat Pacha, Al-Zarqaoui…) ne versent pas le sang au nom du mal. Non ! Ils tuent pour leur bien à eux : ils veulent créer « un homme nouveau » « supprimer les injustices » « rendre les hommes libres ! » IL faudrait ici cité la légende du Grande inquisiteur de Dostoïevski, Les carnets de Ikonnikov de Vassily Grossman et d’autres encore !

 

Quand Jésus nait, c’est l’absolu de l’amour et l’amour absolu qui débarque en personne. Et ça, c’est la plus grande menace pour l’ordre établi, celui de la loi, de la hiérarchie, des administrations, de toutes ces vies régies par une prudence frileuse, fidèles à des normes et des résultats, et en définitive de grands handicapés de l’amour ! 

Jamais en effet l’humanité n’avait entendu ces paroles : «  Ne jugez pas et vous ne serez pas jugez. Aimez vos ennemis… » Qu’est-ce qu’on en a fait ? Une doctrine ! Un code ! Des normes ! Le résultat ? Les tortures de l’Inquisition, la lutte contre les hérésies, les guerres entre protestants et catholiques…

Des milliers de livres ont été écrits pour indiquer comment lutter contre le mal, pour définir le bien et le mal. Mais le triste, en tout cela, est le fait suivant, et il est incontestable : là où on a fait de Jésus, une doctrine à appliquer, quand on remplace sa personne par une théorie, par une idée du bien avec exigence de résultats, ou autre attente d’un salut politique, là, des enfants et des vieillards périssent, le sang coule. 

C’est l’idée du bien, la belle et grande idée qu’on se fait du bien qui a tué sans pitié, déporté, massacré, éliminé industriellement des vies. Avoir une idée du bien, c’est immédiatement devenir un tyran ! Il n’y a pas d’idée du bien. Il n’y a que la bonté existante, singulière, particulière, personnelle dans la vie de tout les jours. Cette bonté d’un individu à l’égard d’un autre individu.

Jésus n’est pas venu apporter des idées, un message, ou des normes, mais lui-même ! Jésus, c’est la bonté qui aime chacun sans faire de différence, qui pardonne sans limite. Sa bonté est aveugle, insensée, excessive ! Sa bonté est folle. Sa force réside dans le silence : il n’a pas de théorie, de jugement à priori ou de conclusions sur les personnes ! Sa bonté est forte parce qu’il est sans force : il n’est pas d’abord dans l’attente de résultat. Il aime chacun, tel que nous sommes, et n’a pas d’autres attente de nous que nous-même !

Notre histoire n’est pas le combat du bien cherchant à vaincre le mal. Notre histoire est le combat de ceux qui ont des idées déterminés sur ce qui est bien ou mal ! Ceux qui croient savoir et veulent des résultats ! 

Et LA réponse, c’est quelqu’un ! C’est Jésus ! Et son don personnel fait que notre vie à une dimension éternelle. Aussi, vivre 2 jours seulement ou cent-cinquante ans, ne fait plus aucune différence ! Le temps donné est toujours un surcroît, une surabondance ! C’est gratuit !

Alors, avez-vous touché de manière nouvelle, depuis hier, son amour pour vous ? Demandez lui ! C’est ça qui donne la Paix !

 

Grégoire +

Commenter cet article