Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

Cet acte gratuit de Dieu que je suis ...

12 Septembre 2020, 02:36am

Publié par Grégoire.

Cet acte gratuit de Dieu que je suis ...

Cette présence du Dieu créateur au plus intime de moi-même est une présence d’amour, de surabondance d’amour dans une gratuité totale. Car Dieu n’attend rien en retour, … et pourtant il attend tout dans la gratuité. Celui qui attend pour lui-même le retour de l’amour n’aime pas vraiment, il s’aime plus qu’il aime l’autre. Pour que l’amour gratuit soit « honoré » comme un amour gratuit, pour que l’amour gratuit attende quelque chose, il faut que son attente soir dans la gratuité.

 

C’est de cette manière que le père attend le baiser de son enfant, sa présence ; le père est tout entier pour son enfant. C’est ainsi que Dieu, mon Père, m’attend. Quand je le contemple, le silence de la lumière s’enracine et s’intensifie dans le silence du don gratuit de l’amour. Et si je veux honorer mon Père et le remercier d’être mon Créateur, je dois faire tout ce que je peux pour vivre de sa présence lumineuse, brûlante d’amour, et je dois me laisser emporter par lui et transformer par lui, puisqu’il m’a créé pour cela.

 

C’est de cette manière là que j’honore le plus mon Père : en comprenant pourquoi il m’a créé. Pas comment il m’a créé, car cela je ne le sais pas, puisque c’est dans la pure gratuité. Les théologiens disent in instanti : Dieu n’a pas mis de temps à me créer, il n’a pas travaillé. La création n’implique pas le travail. Il est dit dans l’Ecriture qu’elle implique un « jeu », mais c’est métaphorique : il est plus juste de dire qu’elle implique la lumière et l’amour.

Lumière : je suis unique pour lui, voulu pour moi-même, parce qu'il me veut. 

Et l’amour : Dieu m'aime gratuitement : c'est en m'aimant qu'il me donne d'exister. Son amour me devance, m'attend, et est au-delà de toutes coopération. Et, ce don de moi-même appelle une réponse gratuite, libre. 

C’est pourquoi, quand je comprends que je suis actuellement voulu, pensé, choisi, c'est comme entendre, comprendre l'appel secret, caché du Père; et, je dois tout faire, dans une très grande fragilité, une très grande faiblesse, pour répondre, pour être là. Il est Lumière et il est Amour, il est tout-puissant. C’est la louange que j’adresse à mon Père "Abouna, Abba, Père.."

Je ne peux pas comprendre comment Dieu me donne actuellement d'être, d'exister de manière unique, mais en contemplant sa toute-puissance de Père à être source d'être, j’essaie de toucher comment je suis apparu en lui. 

Dieu se contemple, Dieu s’aime, et en se contemplant il me contemple ; il contemple l’autre que je suis, totalement différent de lui et pourtant son enfant, son fils. De toute éternité Dieu a pensé à moi. Dieu ne peut plus se penser sans penser à moi… c’est fou ! Et c’est cela, sa toute-puissance.

C’est l’apparition en Dieu de l’autre, l’autre que lui et qui pourtant n’est pas séparé de lui. Autre parce qu’il n’est pas lui… mais tout vient de lui. C’est donc un autre très particulier, le « prochain » de Dieu, cet autre qui fait partie de sa contemplation, de son amour.

Dieu, en s’aimant, m’aime, et il m’aime comme celui qui procède de lui, celui qui est créé par lui, celui qui vient de lui, qui est infiniment plus petit, plus pauvre, mais qui a tout reçu de lui. La toute-puissance de Dieu est ce par quoi Dieu peut, quand il le veut, faire que cet autre (qui est dans sa contemplation et son amour) existe réellement par l’acte créateur, existe réellement comme distinct de lui.

 

Le premier moment de la paternité de Dieu sur moi.

Commenter cet article