Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

Vendredi Saint

10 Avril 2020, 18:27pm

Publié par Grégoire.

Vendredi Saint

 

 

En ce jour Jésus fait face à ce qui nous terrasse : la souffrance et la mort. Tout ce que nous craignons, tout ce que nous fuyons. Ce que nous voudrions épargner à ceux que nous aimons.

 

Elle a tant de visages la souffrance. Comme l’amour, elle est chaque jour différente, indicible dans ce qu’elle a de plus profond et de plus personnel. Elle peut atteindre toutes les fibres et tous les recoins de notre être, elle est comme un immense incendie planétaire que nous ne parvenons jamais à éteindre, à peine à confiner.

 

Il descend nous y rejoindre et la prendre à bras le corps, à plein cœur : la violence physique gratuite, sadique, la violence de l’humiliation et de la dégradation, celle de la trahison et de l’abandon, celle de la solitude et de l’impuissance.

 

Mais comment fait-il pour subir cela comme un accomplissement et comme une victoire alors même qu’il est mis à mort ? Comme si enfin il était de plein pied chez nous, comme si nos existences personnelles pouvaient enfin devenir intégralement sa maison, sa demeure, jusque dans les derniers recoins.

 

Ce n’est pas la souffrance qu’il accueille et subit, c’est -nous- qu’il reçoit en partage. Il prend dans ses bras, dans son cœur, nos vies, il les laisse s’imprimer dans sa chair.

 

« Ceux que tu m’as donnés ». C’est un don qui lui est fait, celui de devenir participant de nos jours et de nos nuits, de nos joies et de nos peines, de notre vie et de notre mort.

 

Ce don, il le fait sien au prix de partager même notre éloignement de Dieu, et dans cet éloignement il vient nous murmurer le nom de celui qui est « avec lui », qui est sa raison d’être et de vivre : «le Père ». Il n’est venu là que pour nous conduire à Lui.

 

Laissons-nous faire.

Commenter cet article