Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

 A genoux 

17 Août 2018, 00:51am

Publié par Grégoire.

  A genoux 

-Elle dessine avec un charbon de bois sur le mur extérieur de la pièce. Petite fille à genoux dans la poussière, elle marque les contours de son ombre puis finit par poser sur la frêle silhouette un petit coeur et une grosse tête de monstre triste. La Belle et la Bête perdues dans le décor minimaliste d’un camp de réfugiés, sans château, sans royaume. Petite fille à genoux devant la bête, devant sa vie d’otage. Pour toute signature j’ai vu ses doigts charbonneux dessiner à leur tour sous ses yeux noirs une piste de suie qu’une caravane de larmes traversait. 

-Maigre sur des jambes de coton tordues, une serviette sale autour du cou, il bave ; c’est son unique langage, adressé à sa seule solitude. De place en place il jette son amarre liquide, agenouillé tel un petit priant. Passager d’une barque dérivant avec pour seules rames ses jambes tordues et un gouvernail perdu, il peut avoir cinq à six ans et va sans succès d’un groupe d’enfants à un groupe d’adultes. Il pleure rarement mais quand il pleure c’est jour et nuit, jusqu’à l’épuisement. Le reste du temps par le coin de son sourire s’échappe une salive sans fin. Chaque jour une fuite dans sa tête s’essore dans la sècheresse d’un camp oublié. 

Les milliers d’enfants nés depuis trois générations dans les camps sahraouis ont quelque chose de plus. Parce qu’ils n’ont rien. Sortis du ventre de mères anémiées pour le ventre vide du désert, passant d’une apesanteur insouciante à une gravité suffocante, nés reclus, nés exclus, mis à genoux parce que nés là. Une part de liberté non confisquée vogue encore au fond de leurs yeux noirs, un mélange de reproche, d’interrogation, de colère aussi. 

Dès qu’ils sont en âge de se mettre debout ils apprennent qu’ils ne sont pas d’où ils sont nés. Qu’ils sont fils de nuages aux semelles de vent. Et que les nuages ne vivent pas à genoux. 

Leur seul bien est de le savoir. Et de le transmettre. A d’autres qu’à leurs enfants… 

Jean-François Debargue 

Août 2018 

 

Commenter cet article