Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

Je pense chaque jour à la mort voisine

28 Juillet 2018, 01:39am

Publié par Grégoire.

Je pense chaque jour à la mort voisine

"Garder sa vie dans le sentiment neuf de la vie, c'est une des choses les plus difficiles qui soient, les plus souvent escamotées. Cela vient sans doute du fait que cette nouveauté de chaque jour ne peut être reçue que dans la proximité de sa mort à soi, rien qu'à soi.

Je pense chaque jour à la mort voisine. Ce n'est pas une pensée du futur, c'est une pensée du présent. C'est la pensée la moins morbide qui soit. Cette proximité de vivre avec l'ombre portée de mourir, je peux la résumer en un mot, en une attitude de fond : rire.

La vie me bouleverse comme un papier de soie si fin qu'un regard trop pesant suffirait à le déchirer. La vie me comble d'être aussi parfaitement menacée. Le déchirement me donne joie et rire.

J'avance. J'avance en oubliant ce qui précède -dans ma vie comme dans l'écriture. Dans la vie on se nourrit les uns les autres et ensuite on se quitte.

Les mères nourrissent les enfants, les enfants nourrissent les mères, et puis ils se laissent. Les amants se mangent l'âme et ensuite ils se lâchent.

Je ne vois là rien de néfaste. Je ne vois là rien que de nécessaire. Manger et puis partir c'est la loi nécessaire de grandir, le mouvement légitime de toute croissance, un deuil que l'on ne peut fuir sous peine de mort."

Christian Bobin ~ L'épuisement.

 
Commenter cet article