Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

On ne va jamais très loin quand on est sérieux...

23 Février 2018, 03:57am

Publié par Grégoire.

On ne va jamais très loin quand on est sérieux...

"La drôlerie de cet homme au bowling. Il doit bien avoir cinquante ans, un corps usé, des mains d'ours et dans ses yeux la naïveté d'un petit garçon à sa première kermesse. C'est d'ailleurs la première fois qu'il vient dans cet endroit. Il se met au jeu comme on entre dans un travail nouveau, avec grand sérieux. 

Son visage est concentré, il se recule au bord de la piste, ramasse ses forces et se rue avec la boule, le plancher résonne du bruit de ses pas, on a presque peur pour lui, il lâche la boule au dernier moment, manque à chaque fois de s'effondrer, la boule tombe comme la foudre sur la piste, au bout de deux mètres elle va dans la rainure, hors jeu, les quilles, là-bas, au loin ne tremblent pas, aucun risque pour elles.

L'homme note ses résultats sur une fiche, un zéro après l'autre. Il rit de sa maladresse, de sa joie d'être là, d'accumuler tant de mauvais points, et il recommence: l'élan, la course du diable, le déséquilibre, le bruit du tonnerre et les quilles immobiles. Il rit de plus en plus, prince des mauvais élèves, roi de la foudre, et sa gaieté me suit longtemps après dans la soirée : le paradis doit ressembler à cette scène frivole.

Le paradis doit être fait de ce mélange-là exactement : une joie et une maladresse enfantines, avec dans les lointains, les vérités éternelles comme des quilles sereines, inébranlables."

 

Christian Bobin, Autoportrait au radiateur 

 

Commenter cet article