Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

L'angoisse, « l'enfant terrible » de notre temps

7 Février 2016, 06:29am

Publié par Grégoire.

L'angoisse, « l'enfant terrible » de notre temps

 

Il faut que nous arrivions à surmonter ce vieil homme, non pas en luttant, mais en dominant l'angoisse par l’abandon, la remise totale à la miséricorde du Père. Il faut pour cela s'interdire de porter tout jugement, car, dès que nous jugeons, nous nous remettons au niveau de celui qui, en nous, est angoissé. Il faut arriver à remettre tout à la miséricorde du Père, à ouvrir notre coeur à cette miséricorde.

Ce que nous comprenons sur notre vie ou celle des autres est tellement peu de chose ! Quand nous nous érigeons en quelqu'un capable de comprendre, fût-ce un tout petit peu, la manière dont Dieu nous conduit, nous diminuons terriblement la conduite paternelle de Dieu sur nous. Il est très bien de reconnaître les grâces que Dieu nous a faites, mais que ce soit dans-l'abandon, sans vouloir les ramener à notre jugement.

Et quand nous regardons nos fautes, faisons-le dans l'abandon à celui qui pardonne tout, ou qui se sert de nos fautes pour quelque chose de plus grand. Si nous prétendons que nos fautes sont irrémédiables, que notre vie a échoué, nous sommes en dehors de l'abandon. Nous sommes alors dans cette attitude d'angoisse habituelle à notre époque.

L'angoisse c'est « l'enfant terrible » de notre temps ; nous devons le savoir et faire d'autant plus attention à offrir toute notre vie, dans l'abandon, à la miséricorde du Père. Remettons-lui d'avance tout ce qui doit nous arriver, sans aucun jugement propre. C'est l'attitude évangélique la plus profonde et la plus nécessaire à notre vie.

MD Philippe, la présentation de Marie, in "3 mystères de Miséricorde", Ed. Saint Paul, Fribourg, (réimpression: Parole et Silence)