Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

Je suis incapable de parler d’autre chose que de l’amour dont je ne sais rien.

30 Septembre 2015, 05:05am

Publié par Grégoire.

Je suis incapable de parler d’autre chose que de l’amour dont je ne sais rien.

Je suis incapable de parler d’autre chose que de l’amour dont je ne sais rien. J’ai essayé, je n’y parviens pas et l’ennui vient comme une sanction immédiate. Tout ce qui est de l’ordre d’un savoir m’indiffère. Même la connaissance que j’ai de moi m’accable d’ennui profond : je me retrouve dans aucune image, aucun récit, aucun souvenir – c’est à croire que je n’ai jamais été là.

L’amour c’est quand quelqu’un vous ramène à la maison, quand l’âme revient au corps, épuisée par des années d’absence.

Ce que dit la Bible dans sa langue orageuse – que nul ne peut voir Dieu sans aussitôt mourir – je pourrais le dire dans une langue plus triviale mais tout aussi certaine : aucune vraie rencontre ne peut se faire sans aussitôt nous défaire. Aucune rencontre hors de l’amour, aucun amour qui ne commence par nous tuer.

Je ne crains pas de m’ennuyer. Je le crains si peu que j’en ai même besoin, autant que de solitude. L’ennui c’est de l’amour qui s’apprête en silence.

 

L’écriture, par le rythme d’une voix, le mouvement d’une phrase, calme la conscience ordinaire et réveille une conscience du dessous, plus fine, à vif : l’écrivain est à la fois anesthésiste et chirurgien. Il endort l’âme avant de l’ouvrir.

Extraits de L’épuisement, Christian Bobin