Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

« Ces mots que je rugis »

20 Juin 2015, 05:13am

Publié par Grégoire.

Programmation de Présence Chrétienne au Festival d'Avignon

Programmation de Présence Chrétienne au Festival d'Avignon

« Ces mots que je rugis »

Les paroles, les discours, les mots devenus innombrables et anarchiques, noyés par les images auxquelles ils sont associés peuvent sembler vains. Y a-t-il encore quelque chose à dire ou quelque chose d’audible ? Comment permettre aux mots de se faire de nouveau entendre dans leur saveur première ? Faut-il les crier, les hurler, les rugir ou les murmurer ?

Cette année nos rencontres avec les comédiens nous feront écouter ce que les mots, les gestes, l’acteur jeté au milieu de nos regards nous disent et nous taisent. Nous serons là pour accueillir les questions, les doutes, les joies qu’ils viendront nous confier.

Le Christ sur la Croix dit sa détresse avec ces mots « Mon Dieu, pourquoi m’as tu abandonné… » qui sont les premiers d’un psaume qui crie la détresse et la confiance tout à la fois. « Loin de me sauver, les mots que je rugis » : le poète et le Christ crient l’attente et la douloureuse distance que ces mots traversent. Nos paroles savent-elles rugir cette attente de l’aurore qui monte de la rumeur du monde ?

fr Samuel

 

Cliquez ici pour télécharger le programme complet :

 Programmation Présence Chrétienne – Festival 2015

 

Présence Chrétienne

Depuis la fondation du Festival d’Avignon par Jean Vilar en 1947, la communauté chrétienne est engagée dans ce qui est devenu la plus grande manifestation du spectacle vivant en France. Les rencontres Foi et culture, inaugurées par le Père Robert Chave, sont l’occasion pour la 49ème année d’écouter, d’interroger des metteurs en scène, des comédiens, des auteurs pour découvrir la quête, la souffrance, l’espérance qui traversent leurs œuvres. Plusieurs chapelles sont dédiées aux spectacles professionnels : théâtre, musique, chant, danse.

L’artiste n’est-il pas là pour rappeler à l’homme qu’il est fait pour autre chose que pour dominer le monde par l’efficacité des techniques et la puissance de l’économie ? L’artiste n’a-t-il pas le sens de l’appel inscrit dans le cœur de l’homme à un dépassement de lui-même ? L’artiste n’est-il pas un peu prophète ? «S’il règne parfois à force de comprendre» comme disait A. Camus, n’est-ce pas parce qu’il a saisi et su exprimer quelque chose qui habite le cœur de tout homme ?

http://www.diocese-avignon.fr/spip/-Presence-Chretienne-au-Festival-124-