Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

Pourquoi la Croix?

3 Avril 2015, 05:12am

Publié par Grégoire.

Pourquoi la Croix?

à l'heure où les chrétiens célèbrent le vendredi Saint, -La mort de Dieu- il est bon de s'interroger vraiment sur ce mystère, pour sortir des schémas tout tracés d'un rachat, d'une dette à payer, des idées de dû ou des imaginaires doloristes, puritains,  manichéens, bisounours et complètement à coté...

 

Aussi, pourquoi Jésus a-t-il vécu son don dans un sacrifice sanglant, inhumain...? Pourquoi ce silence? Pourquoi cette économie des mots? Pourquoi avoir choisi de se soumettre à la violence humaine? Pourquoi avoir permis que les hommes aillent au bout de leur haine, de leur orgueil? Pour ensuite les punir? Les jeter dans l'abime dirait les intégristes de tout bord? Ce serait complètement débile! Alors, à quoi cela sert-il? Pourquoi ce scandal qui continue dans des êtres humains? Pour payer quoi? Pour acquérir quoi? Alors que Dieu semble ne plus vouloir de sacrifice mais la miséricorde, Jésus trouve le moyen de se donner à son Père et à nous dans un acte ignominieux...pour-quoi? ça sert à quoi? à payer? Or, il n'y a absolument aucune correspondance entre le don, l'offrande d'une personne et toutes les fautes humaines réunis... alors? 

Si c'est un don d'amour, des épousailles, en quoi l'amour a-t-il besoin du mal pour se manifester, se donner, se révéler? Quand on voit les déviances spirituelles, puritaines, cléricales, stoiques, bref, débiles mais tout même avec des apparences pieuse, si il a fait tout cela pour que ça engendre ça, c'est plutôt loupé: alors, à quoi la Croix sert-elle? Le bien réclame-t-il ainsi le mal pour aller au bout de lui-même? Pour nous dire combien sont terrrrrribles nos "péchés" ? Pour nous éduquer? Pour punir quelqu'un? Par 'amour'... de quoi, de la souffrance? Pour la 'gratuité' de l’amour ? A-t-on besoin de cela? Pour…quoi?

 

 

à quoi cela sert-il? Si il vient se donner à nous, personnelement, pourquoi ces retards dans l'amour? Pourquoi ces blessures constantes? Pourquoi tant d'innocent qui ne pourront être pleinement eux-mêmes? Pourquoi toutes ces luttes? Dieu serait-il sans force face au mal? En quoi l'amour se dit-il dans le mal, dans la souffrance, dans la puanteur, dans la trahison? N'y-a-til pas un excès? Pourquoi est-ce too much?

Car si "Tout est achevé" comme il le dit à la Croix, alors il ne devrait plus y avoir de souffrance, plus de mal, plus d'innocent qui patissent, plus d'injustice, plus de puissants, plus d'arrogants et d'orgueilleux, plus cette continuation du sacrifices gratuits et inutiles du Christ dans tout ceux qui vivent encore sur terre... 

car c'est la seule et unique raison de la souffrance sur la terre: tout ceux qui souffrent, -donc nous tous- sommes juste la continuation de la croix du Christ: oui, tout les hommes et femmes vivant sur terre, qu'ils le veuillent ou non, qu'ils le savent ou non, cela s'impose à eux, comme le jour de leur naissance... il n'y a pas d'autres raison à leur souffrance que la Croix qu Christ qui continue en eux.. Pourquoi est-ce ainsi? Où est la liberté? Et Dieu serait amour? C'est quoi ce salut qui n'a rien supprimé? Qui n'a apporté apparement que des guerres de religions, des luttes de pouvoirs, des batailles de dentelles, de liturgie, d'anathème, de buchers...?

 

Pourquoi plus précisément, cette continuation de la blessure du coté: la blessure du coeur qu'un soldat perce au terme de la crucifixion, c'est une blessure inutile, vaine -puisque le Christ est mort-  Jean en est témoin, c'est là qu'il contemple Dieu qui devient jusqu'au bout chair, pure matière, sang, et qui accepte d'être dans la passivité de la matière, de se répandre... 

Cette blessure est, pour tout les mystiques, la grande lumière sur  notre humanité qui continue après le Christ: nous sommes une grande blessure, inutile, vaine, c'est celle de notre incapacité à nous aimer, à vivre ensemble,  à nous supporter, à être juste, et cela, jusque -où plutôt faudrait-il dire surtout- dans l'Eglise...? La croix, ou plus précisément, la blessure du coeur, c'est le salut qu'Il a voulu pour nous, c'est la désitnée, l'héritage qu'il nous donne de vivre... pourquoi? ça veut dire quoi? Quel est ce langage sado-maso ou l'amour prend l'apparence du mal, de la souffrance, de la mort, et surtout d'un échec radical, total, définitif, ou tout semble vain, inutile, nous laissant comme déséspéré, sans réponse, sous le choc ?

Dieu pourrait faire que tout cela ne soit plus... mais il laisse cette blessure tout prendre dans notre monde, et semble-t-il de plus en plus... Pourquoi? pas pour nous éduquer: non, Dieu ne peut-être que Pure Source, Pure lumière, Pure Attraction, Pure Bonté... il n'est donc pas un éducateur, encore moins un moraliste ou un fonctionnaire religieux pharisien...ce n'est pas non plus pour nous faire grandir dans l'amour, ou pour 'acquérir' quelque chose... tout cela sont des raisons encore trop humaine... alors POURQUOI ? Pourquoi un sacrifice pour réaliser un amour? Pourquoi un sacrifice qui continue? Pourquoi cette extriorité terrible, qui rebute pour... dit-on être embrasser par l'amour divin?

Alors que Dieu semblait en avoir fini avec les sacrifices de l'ancienne alliance... Pourquoi cet holocauste? cette mort sanglante? et pourquoi prend-elle notre vie? toutes vies, aveuglément? Pourquoi?

 

 

C'est la seule et unique question qui doit nous habiter, nous dévorer, nous perforer, nous mettre à terre... nous faire demeurer dans un silence substantiel, faire taire toute vaine curiosité, tout vain bavardage, faire exploser toute quête d'auto-satisfaction, de dévotion névrotique, de rêve de perfection, de vertus morale ou de choses bien comme il faut, pour entendre seulement de l'intérieur, dans nos blessures,  dans notre folie, dans nos cris trop souvent étouffés, dans nos morts quotidienne, Celui qui est cette blessure... cette eau vive qui coule en nous et mumure: "viens..."

fr Grégoire.