Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

Pourquoi regarder sans respirer ?

19 Janvier 2015, 07:43am

Publié par Fr Greg.

Pourquoi regarder sans respirer ?

Pourquoi errer, sans se fixer,

Pourquoi regarder sans respirer ?

Tu dois savoir qu’une seule âme

Pour deux est fortement soudée.

Je te consolerai, je te consolerai

Comme personne n’a rêvé de l’être,

Et si tu m’offenses d’un mot violent,

C’est toi qui souffriras.

Anna Akhmatova,1922, St Petersbourg.

 

 

… Personne n’est venu à ma rencontre,

Sur les marches, une lanterne à la main.

Dans la clarté brumeuse de la lune,

Je suis entrée, la maison était

Silencieuse. Sous une lampe verte,

Avec un sourire lugubre, l’ami

A dit tout bas : « Cendrillon,

Que ta voix est étrange… »

Dans la cheminée, le feu s’éteint ;

Le chant du grillon nous fait languir.

Quelqu’un, comme en souvenir,

A emporté mon soulier blanc,

Il m’a donné trois œillets

Sans même lever les yeux.

Où est-ce que je peux vous

Cacher, preuves très douces ?

Il est amer de penser

Que le moment est proche,

Très proche, où il va essayer

À d’autres mon soulier blanc.

1913

Requiem et autres poèmes 1909-1963, Anna Akhmatova

 

 

Comme une pierre blanche au fond d’un puits 

Sommeille en moi un souvenir. 

Je ne peux, je ne veux pas lutter : 

Il est fête, il est douleur. 

Qui plongera dans mes yeux 

Aussitôt le verra, je crois, 

Et deviendra plus sombre, plus songeur 

Que s’il écoute une histoire triste. 

Je sais que les dieux ont changé 

Des hommes en choses sans tuer leur conscience, 

Pour que vivent à jamais de merveilleux chagrins. 

Ta métamorphose dans ma mémoire !   

L’un va tout droit,  

L’autre tourne en rond, 

Attend le retour à la maison du père, 

Attend l’amie du temps passé. 

Mais moi je vais – derrière moi le malheur, 

Ni droit ni de travers, 

Vers nulle part et vers jamais, 

Comme les trains qui déraillent. 

  Anna Akhmatova,1940.