Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

Spectacle décalé, déjanté, mais génial!!!

21 Juillet 2014, 00:54am

Publié par Fr Greg.

Spectacle décalé, déjanté, mais génial!!!

 

Elles clignotent dans la nuit, les lettres du mot « dancing », comme un appel à la fête. Les habitués du festival Les Invités de Villeurbanne et les fans de la compagnie 26 000 Couverts arrivent en nombre : en cette mi-juin humide, ils ne voudraient pour rien au monde rater la dernière création de ces Dijonnais spécialisés dans le détournement de situations. D'ex-brillants petits jeunes du théâtre de rue qui déve­loppent depuis quinze ans - dans une autre veine que celle de Royal de Luxe - un réper­toire (même un Shakespeare !) et une curiosité gourmande pour tous les genres.

Cette fois, nous voilà conviés au cabaret dans un lieu que la compagnie trimbale partout et vénère comme un cocon : un parquet de bal des années 50, dont l'intérieur bois, métal et hublots ronds, est tout de suite accueillant. Bar d'un côté, scène de l'autre, spectateurs au milieu. De part et d'autre du rideau rouge, jamais parfaitement tiré, se laissent voir des portants remplis de costumes. Philippe Nicolle, le metteur en scène reconverti en M. Loyal déprimé, déclare : « On voulait un music-hall sur le thème de l'Idéal, mais on a vite compris que chacun avait une version très personnelle de la chose. »

Barouf de l'orchestre rock-jazz et premier numéro qui finit comme un éloge du... barbecue merguez-canettes entre copains ! On s'en doutait, les 26 000 Couverts ne renoncent pas à leur style : égratigner, en le déplaçant légèrement façon Tati, le quo­tidien consensuel et petit-bourgeois, ou s'enfoncer dans l'absurde le plus accompli, à la manière des Monty Python (mention spéciale au numéro des Rolling Bretzels). Hommage à l'air du temps qui stigmatise tant les artistes, ces inventeurs perfides des « manifs de droite » de l'été 2003 se délectent ici aussi des lieux communs véhiculés sur « les intermittents, ces feignants », mais n'épargnent pas non plus les langueurs de l'artiste dans les affres de la création.


 http://www.telerama.fr/

Spectacle décalé, déjanté, mais génial!!!

 

C'est le moment de courir vite à Avignon ! J'ai testé  ce spectacle proposé par la Scène nationale. Et malgré notre réserve habituelle, nous nous sommes carrément roulés par terre. Un lieu atypique - une salle de bal avec rideaux de velours rouge - des acteurs désopilants entre Monty Pithon, Fellini, Pipo DelBono, les Marx Brothers (and more)… c'est dire ! De l'absurde à la poésie pure, 2h50 d'un moment imprévu, férocement drôle, superbement déroutant, absolument émouvant et totalement "26 000 couverts". Ne ratez sous aucun prétexte les cartons ou les cowboys flutistes ! Du grand art vivant et du grand burlesque qui casse la baraque : les billets s'arrachent très vite et des sièges sont rajoutés chaque soir pour faire face à la demande. Un souffle d'air fou et frais souffle sur Avignon, allez-y !