Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Lumières

« On ne peut dire de personne qu’il soit insignifiant, puisqu’il est appelé à voir Dieu sans fin. » Marguerite Porete. Le miroir des âmes simples et anéanties.

« Âmes par âmes j'ai poursuivi mon amour, jour après jour au fond de moi-même, non comme les notes d'une mélodie sans suite, mais comme les mesures d'un infini sans mesure » Antonin Artaud 

« Dans tout ce que nous faisons nous ne faisons qu'attendre, et c'est par impatience que nous mettons, entre nous et notre attente, une poussière de volontés et de désirs, seulement par impatience »  Christian Bobin

Louise Amour

Avignon Off 2016

en tournée du 27 Janv-29 février... Réservez votre soirée dès maintenant.

https://www.facebook.com/louiseamour/

L'inépuisable est à notre porte" 

Avignon Off 2015

Annecy 31 mai, Salle Pierre Lamy 20H30.

www.weezevent.com/l-inepuisable-est-a-notre-porte

https://www.facebook.com/linepuisableestanotreporte

« Je voudrais arriver à la mort aussi frais qu'un bébé, et mourir avec cet étonnement des bébés qu'on sort de l'eau. L'émerveillement crée en nous un appel d'air. L'éternel s'y engouffre à la vitesse de la lumière dans un espace soudain vidé de tout... On n’a qu’une faible idée de l’amour tant qu’on n’a pas atteint ce point où il est pur, c’est à dire non mélangé de demande, de plainte ou d’imagination.»    Christian Bobin

Du Minuscule et de L'imprévisible

Succès Avignon OFF 2014. 

https://www.facebook.com/pages/Du-minuscule-et-de-limpr%C3%A9visible/139674099540867

Pérégrinations d'un cherchant-Dieu

(Souscription terminée)

« Parti un mois à Cuba auprès d’un frère en mission, seul depuis 5 ans, je me suis retrouvé avec le handicap de ne pouvoir dialoguer. Je n’avais pas appris l’espagnol à l’école. Internet étant peu disponible, le téléphone n’en parlons pas, je me retrouvais vite comme enfermé dans une solitude nouvelle. Je me suis mis à écrire. Assez vite du reste. Je n’en avais pas le projet. C’était plus, je crois, pour pouvoir parler à quelqu’un. Un peu comme Robinson. Ce livre a été mon Vendredi…."

 " J'ai enlevé beaucoup de choses de ma vie et Dieu s'est rapproché pour voir ce qu'il se passait..." Christian Bobin

« Il y a ainsi des gens qui vous délivrent de vous-même - aussi naturellement que peut le faire la vue d'un cerisier en fleur ou d'un chaton jouant à attraper sa queue. Ces gens, leur vrai travail, c'est leur présence. Aimer quelqu'un, c'est le dépouiller de son âme, et c'est lui apprendre ainsi - dans ce rapt - combien son âme est grande, inépuisable et claire. Nous souffrons tous de cela: de ne pas être assez volés. Nous souffrons des forces qui sont en nous et que personne ne sait piller, pour nous les faire découvrir.

Bien peu de gens savent aimer, parce que bien peu savent tout perdre. Ils pensent que l'amour amène la fin de toutes misères. Ils ont raison de le penser, mais ils ont tort de vivre dans l'éloignement des vraies misères. Là où ils sont, rien ni personne ne viendra. Il leur faudrait d'abord atteindre cette solitude qu'aucun bonheur ne peut corrompre. » Christian Bobin, la femme à venir.

" C’est le genre d’homme qui peut tout faire, n’étant personne. Le monde industriel c’est le monde tout entier, une fable noire pour enfants, une mauvaise insomnie dans le jour. La présence de l’argent y est considérable, autant que celle de Dieu dans...

Ablaye Cissoko descend d'une famille de griots. Il joue de la kora, un instrument à cordes africain, depuis l'âge de huit ans. Cissoko s'installe à Saint-Louis-du-Sénégal en 1985 et forme le groupe Ninki-Nanka. Il joue au sein du Saint-Louis Jazz Orchestra4....

A la maison, un ange clope au bec, faisait la vaisselle. Mon père tenait trois verres nettoyés dans sa main et me disait à chaque fois : " Il ne fait surtout pas serrer sinon ça éclate. " L'écriture c'est pareil. Mes mains sont contentes de retrouver...

Plus je vieillis et plus je trouve qu’on ne peut vivre qu’avec les êtres qui vous libèrent, qui vous aiment d’une affection aussi légère à porter que forte à éprouver. La vie d’aujourd’hui est trop dure, trop amère, trop anémiante, pour qu’on subisse...

Nous les vivants, nous sommes des mendiants. Nous demandons aux morts très anciens de nous donner une pièce d'or, une chanson, un poème. Quelque chose qui remonte à la source de l'univers sans jamais s'arrêter nulle part. Nous sommes bien plus loin du...

Je peux douter de tout, sauf des joies reçues. Elles pèsent le poids d’une pièce en or dans la paume de la main et sont aussi réelles que la mort dont elles adoucissent par avance les ténèbres. Je n’exclue pas de mourir milliardaire. A l’hiver dernier...

Un grand jardin de parcelles en damier fait un pied de nez au désert. Depuis trois générations une famille le cultive dans la daïra d’Agounia, à l’intérieur du camp de réfugiés Sahraouis d’El Ayoun. Agounia, ton nom sonne comme une agonie. Enfants des...

Il n'y a pas de plus grande sainteté que celle des mères épuisées par les couches à laver, la bouillie à réchauffer, le bain à donner. Les hommes tiennent le monde. Les mères tiennent l’éternel qui tient le monde et les hommes. La sainteté future du petit...

La beauté, le Christ n'en parle jamais. Il ne fréquente qu'elle, dans son vrai nom: l'amour. La beauté vient de l'amour comme le jour vient du soleil, comme le soleil vient de Dieu, comme Dieu vient d'une femme épuisée par ses couches. Les pères vont...

Elle est belle. Non, elle est plus que belle. Elle est la vie même dans son plus tendre éclat d'aurore. Vous ne la connaissez pas, vous n'avez jamais vu aucun de ses portraits, mais l'évidence est là, l'évidence de sa beauté, la lumière sur ses épaules...

"Je n’ai jamais eu le goût du voyage, c’est vrai. Une seule chose m’intéresse : une rencontre. Mais, une vraie rencontre. C'est je pense la chose la plus rare au monde. Je pense qu’elle peut se faire à la porte de chez moi comme au bout du monde. Je ne...

Music video by Leonard Cohen performing Hallelujah. (C) 2009 Sony Music Entertainment Leonard Cohen Hallelujah iTunes: http://smarturl.it/itLCHallelujah Apple Music: http://smarturl.it/LCHalleuljahAM Spotify: http://smarturl.it/LCHallelujahsp Asfeatured...

« Il est si paisiblement seul, si lumineusement seul que le filles le regardent. La solitude parfois repousse (…) Et la solitude parfois attire. C’est qu’il y a autant de solitudes que de lacs. On devrait dire à ces jeunes filles que c’est très beau d’aller...

" J'ai vu un jour ce qu'on ne voit jamais. J'ai vu quelqu'un mourir d'amour. C'était dans un café, un automne à Paris. La jeune femme qui me parlait venait d'être abandonnée par un homme au cœur d'or. Ils avaient partagé le pain de dix années entières....

Veillée des Semeurs d'Espérance avec Elisabeth et Damien Ricour : "Le mariage : du pain sur les planches !" (9 juin 2016) www.semeurs.org - Les Semeurs d'Espérance : un chemin de traverse original pour inviter au Christ Eucharistie, un appel à réfléchir...

Tout se passe comme si notre vie suivait d'autant plus sûrement son cours que nous en étions absents. Durant tous ces jours, une pensée, éclose au plus sombre de la mémoire. Elle est là. On sait qu'elle est là, proche, à portée de mot, mais on la cherche...

Elle avait huit ans. Elle accompagnait son père dans l'épicerie où je travaillais pendant un été. Lui était un Arabe au regard doux et timide, vieilli prématurément par le travail en usine. Sa petite fille lui servait de traductrice, adoucissant ses déplacements...

REPORTAGE - Pendant des mois, Sylvain Tesson a arpenté à pied les routes de campagne entre le Mercantour et la Normandie. Avant la parution du récit de ce périple (Sur les chemins noirs, Gallimard), il déclame sa flamme pour ces hommes, ces villages et...

Journée sans rien. Juste une clarté exténuée dans le ciel, comme au-delà de plusieurs épaisseurs de lumière. Des images par milliers, abondantes, le gaspillage d'un été. Ces pages s'entassent sur la table de marbre du jardin. Un vent enfantin les disperse...

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>