Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Lumières

« On ne peut dire de personne qu’il soit insignifiant, puisqu’il est appelé à voir Dieu sans fin. » Marguerite Porete. Le miroir des âmes simples et anéanties.

« Âmes par âmes j'ai poursuivi mon amour, jour après jour au fond de moi-même, non comme les notes d'une mélodie sans suite, mais comme les mesures d'un infini sans mesure » Antonin Artaud 

« Dans tout ce que nous faisons nous ne faisons qu'attendre, et c'est par impatience que nous mettons, entre nous et notre attente, une poussière de volontés et de désirs, seulement par impatience »  Christian Bobin

Louise Amour

Avignon Off 2016

en tournée du 25 Sept-25 oct. Réservez vos dates dès maintenant.

https://www.facebook.com/louiseamour/

L'inépuisable est à notre porte" 

Avignon Off 2015

Annecy 31 mai, Salle Pierre Lamy 20H30.

www.weezevent.com/l-inepuisable-est-a-notre-porte

https://www.facebook.com/linepuisableestanotreporte

« Je voudrais arriver à la mort aussi frais qu'un bébé, et mourir avec cet étonnement des bébés qu'on sort de l'eau. L'émerveillement crée en nous un appel d'air. L'éternel s'y engouffre à la vitesse de la lumière dans un espace soudain vidé de tout... On n’a qu’une faible idée de l’amour tant qu’on n’a pas atteint ce point où il est pur, c’est à dire non mélangé de demande, de plainte ou d’imagination.»    Christian Bobin

Du Minuscule et de L'imprévisible

Succès Avignon OFF 2014. 

https://www.facebook.com/pages/Du-minuscule-et-de-limpr%C3%A9visible/139674099540867

Pérégrinations d'un cherchant-Dieu

(Souscription terminée)

« Parti un mois à Cuba auprès d’un frère en mission, seul depuis 5 ans, je me suis retrouvé avec le handicap de ne pouvoir dialoguer. Je n’avais pas appris l’espagnol à l’école. Internet étant peu disponible, le téléphone n’en parlons pas, je me retrouvais vite comme enfermé dans une solitude nouvelle. Je me suis mis à écrire. Assez vite du reste. Je n’en avais pas le projet. C’était plus, je crois, pour pouvoir parler à quelqu’un. Un peu comme Robinson. Ce livre a été mon Vendredi…."

 " J'ai enlevé beaucoup de choses de ma vie et Dieu s'est rapproché pour voir ce qu'il se passait..." Christian Bobin

« Il y a ainsi des gens qui vous délivrent de vous-même - aussi naturellement que peut le faire la vue d'un cerisier en fleur ou d'un chaton jouant à attraper sa queue. Ces gens, leur vrai travail, c'est leur présence. Aimer quelqu'un, c'est le dépouiller de son âme, et c'est lui apprendre ainsi - dans ce rapt - combien son âme est grande, inépuisable et claire. Nous souffrons tous de cela: de ne pas être assez volés. Nous souffrons des forces qui sont en nous et que personne ne sait piller, pour nous les faire découvrir.

Bien peu de gens savent aimer, parce que bien peu savent tout perdre. Ils pensent que l'amour amène la fin de toutes misères. Ils ont raison de le penser, mais ils ont tort de vivre dans l'éloignement des vraies misères. Là où ils sont, rien ni personne ne viendra. Il leur faudrait d'abord atteindre cette solitude qu'aucun bonheur ne peut corrompre. » Christian Bobin, la femme à venir.

Ce qu’on ignore, on l’appelle, on le nomme. On voit l’amour et la solitude : une seule chambre à vrai dire, un seul mot. De la solitude, nous ne viendrons pas plus à bout que de notre mort. C’est ce qui fait que l’on aime et que le temps passe ainsi,...

Je me suis précipité dehors et j'ai levé la tête vers le ciel où les dieux dorment depuis deux mille ans : des flammes jaillissaient de la cheminée. Elles avaient la beauté d'un drapeau de prière tibétain. Un bruit sortait du conduit, aussi fort que celui...

Chaque jour, je reçois beaucoup de livres, beaucoup de livres que je n’aurais jamais achetés, beaucoup de livres que je garde parce que je ne jette pas les livres, beaucoup de livres accompagnés de lettres qui me rendent d’autant plus hommage que l’index,...

Non je ne suis pas mort, je ne suis pas seul, tant qu’avec ma compagne mendiante je savoure l’immensité des plaines, et la brume, et la faim et la tempête. Dans la splendide pauvreté, dans la somptueuse misère, je vis seul, satisfait et serein, ces jours...

" A l'agitation de la lumière, les fleurs répondent par une seule phrase indéfiniment répétée : c'est pas grave, c'est pas grave." "La joie c'est de n'être plus jamais chez soi, toujours dehors, affaibli de tout, affamé de tout, partout dans le dehors...

"Il reste d’une personne aimée une matière très subtile, immatérielle qu’on nommait avant, faute de mieux, sa présence. Une note unique dont vous ne retrouverez jamais l’équivalent dans le monde. Une note cristalline, quelque chose qui vous donnait de...

Quittant le Sud-Est pour le Nord-Ouest, ma voiture a fait des siennes : turbo mort, démarreur fendu... 1300€ de réparations. Rude après un festival d'Avignon pas aussi reluisant que les autres années. Je me permets ainsi de mendier très simplement un...

La légèreté vous ne l'aimez ni dans la parole, ni dans le sang, ni dans rien. Partout vous la chassez d'un froncement de sourcils comme une vache balaye de sa queue une mouche importante. Revenons aux choses sérieuses, dites-vous, revenons à ces choses...

Retranscription d'une interview radiophonique de 1969 de Joseph Ratzinguer... « Je pense, non, je suis sûr, que le futur de l’Église viendra de personnes profondément ancrées dans la foi, qui en vivent pleinement et purement. Il ne viendra pas de ceux...

"Plongez vos mains dans une rivière. Regardez l'eau qui se heurte à cet obstacle imprévu, sa manière gaie de le tourner. Laissez la fraîcheur monter de vos mains à votre âme. Accroupi, tête vide, comme un enfant devant un grillon, écoutez l'eau qui passe,...

Je reviens de Bretagne, mon amour. La Bretagne est une terre belle comme l’enfance : les fées et les diables font bon ménage. Il y a des pierres, de l’eau, du ciel et des visages – et ton nom partout chantant dessous le nom des pierres, de l’eau et des...

"Les moments les plus lumineux de ma vie sont ceux où je me contente de voir le monde apparaître. Ces moments sont faits de solitude et de silence. Je suis allongé sur un lit, assis à un bureau ou marchant dans la rue. Je ne pense plus à hier et demain...

LE FIGARO. - Votre livre Islam et christianisme - comprendre les différences de fond se penche sur une étude approfondie des conditions dans lesquelles pourraient s'amorcer un dialogue islamo-chrétien reposant sur des fondations solides. Quels en sont...

J’ai pensé qu’on était tous plein de citations, un peu sur-nourris par les livres. Pour moi, la plus belle parole, la seule qu’au bout du compte je garderai, c’est celle qu’a dite un prêtre à Malraux. Malraux demande à ce prêtre : « Vous qui avez entendu...

Jusqu'au 30 juillet 2016 ! À l'heure où j'écris, le globe de cristal ou je pénétrais chaque midi pour y rejoindre mes pa rents est fêlé : l'air y est entré et a oxydé les cou verts minuscules, écaillé la peinture des visages, et un tremblement de terre...

« Aimer Faire sans cesse l'effort de penser à qui est devant toi, lui porter une attention réelle, soutenue, ne pas oublier une seconde que celui ou celle avec qui tu parles vient d'ailleurs, que ses goûts, ses pensées et ses gestes ont été façonnés par...

Ce qu’on ignore, on l’appelle, on le nomme. On voit l’amour et la solitude : une seule chambre à vrai dire, un seul mot. De la solitude, nous ne viendrons pas plus à bout que de notre mort. C’est ce qui fait que l’on aime et que le temps passe ainsi,...

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>